Mois: novembre 2015

Coulisses d’une virée à Paris pour les Balais d’Or

Publié le Mis à jour le

La cérémonie des Balais d’Or 2015 se déroulait ce samedi 28 novembre dans la Bibliothèque Parmentier (Paris – 11e). Ma mission : remettre le Balai de la Découverte.

Comme vous le savez sans doute, les attentats du vendredi 13 novembre ont secoué Paris. Sachant que je ne laisserai jamais une bande de cinglés dicter ma vie, j’ai évidemment été à cette très belle soirée. Comme le dirait Snoopy : « nous allons tous mourir un jour mais nous allons vivre tous les autres. » Il était crucial de maintenir l’événement et les amoureux du roman noir étaient au rendez-vous. Chaque chaise avait sa paire de fesses et c’est réjouissant.

12306021_741436789322123_218342787_n

Dans ce billet, je vais vous livrer quelques anecdotes sur notre journée. Avant tout, je remercie mon compagnon de route pour ces mémorables moments. Départ de Namur à 6h135 tapante. Certains l’appellent 8 h 15. En théorie, le trajet n’était pas trop long (plus ou moins 4 h). On aimerait vivre en théorie parce que dans la pratique, j’aurais été plus vite à cloche-pied pour faire les 2 kilomètres avant la frontière entre la Belgique et la France.

Avec le recul, je me dis que j’aurais pu profiter de cette interminable file pour écrire un discours. Malheureusement, pris par l’inquiétude, je n’y ai pas pensé. Il se passait quelque chose de grave : au moins 45 min sans entendre Kendji à la radio ! Le truc de dingue…

En arrivant à Paris, nous nous sommes garés dans un endroit sûr.

20151128_163001

Vu qu’il nous restait un peu de temps, promenade au cœur du marché de Noël le long des Champs-Elysées et dans le jardin des Tuileries en prenant quelques photos. Cette Tour Eiffel bis en construction, par exemple.

20151128_160253

Plus sérieusement, la cérémonie des Balais d’Or était l’occasion de revoir des gens merveilleux et d’en rencontrer d’autres. Du très beau monde pour célébrer les romans noirs et couronner quatre auteurs.

Palmarès

Le Prix du Balai D’OR 2015 : Mme Karen Maitland pour son roman LA MALÉDICTION DE NORFOLK chez Sonatine Editions.

Le Prix du Balai D’Argent 2015 : M Michaël Mention pour son roman Adieu demain chez Rivages Noir Editions.

Le Prix du Balai de Bronze 2015 : Mme Jeanne Desaubry pour son roman Poubelle’s Girls chez Lajouanie Editions.

Le Prix du Balai de la Découverte 2015 : M Alexandre Geoffroy pour son roman Les roses Volées chez Edition Ex-Aequo.

laureats 20157

J’espère que ce prix du Balai de la Découverte fera vivre des choses incroyables à Alexandre Geoffroy. Il est convainquant lorsqu’il parle de son roman « Les roses volées ». Il l’est également quand il parle du soleil de Biarritz pendant qu’on marche dans les rues parisiennes un 28 novembre.

Karen Maitland est beaucoup plus sympathique avec les Belges qu’Andy Murray. Chapeau bas à cette grande dame pour sa gentillesse et pour son Balai d’Or (sans oublier sa traductrice du soir qui a une impressionnante mémoire). Je garderai de très bons souvenirs du repas entouré par de belles personnes grâce à d’autres très belles personnes qui se reconnaîtront. Vous nous manquiez dans ce sauna-pizzéria étroit qui ne connait pas la Prosciutto ! On a bien mangé, je vous rassure. C’était nécessaire avant de rentrer en Belgique. Me changer aussi vu qu’il fait froid la nuit. Mon demi-strip-tease se trouve quelque part sur la vidéo de surveillance du parking.

parking censuré

Départ de Paris vers 23 h 20. À défaut de pilotage automatique, je suis resté éveillé grâce aux excellents souvenirs de cette journée. Et au petit café à 1 h 30… Pour rassurer tout le monde, l’équipage est arrivé à destination.

frites

J’ai pris note des nombreux encouragements pour mon nouveau roman, de l’impatience qui gagne du terrain et de vos menaces s’il ne sort pas rapidement. Merci de me suivre de cette manière. Ça me touche énormément. En attendant la sortie de « L’Altruiste », d’autres excellents livres vous attendent :

Balais 2015

Publicités

60 minutes dans #LaBoîte avec Nicolas Lebel

Publié le Mis à jour le

Je vous invite dans le salon virtuel le jeudi 26 novembre à 20h30 (ouverture du salon à 20h15) pour une heure de discussion avec l’auteur Nicolas LEBEL. Que vous connaissiez ou non le capitaine Mehrlicht, ne ratez pas l’occasion de faire plus ample connaissance avec un orfèvre des mots. À mes yeux, Nicolas Lebel est un incontournable dans une bibliothèque de romans policiers.

Nicolas Lebel dans la boite

« Nicolas Lebel est né à Paris où il vit encore aujourd’hui. Après quelques allers-retours aux quatre coins du globe, il revient à Paris où il tente depuis plusieurs années d’enseigner l’anglais aux Français. Passionné de littérature et de linguistique, il publie en 2006 une première fiction, une épopée lyrique en alexandrins : Les Frères du serment, qui sort dans un silence prometteur. En 2013, il publie aux Éditions Marabout L’Heure des fous, en 2014, Le Jour des morts, puis en 2015, Sans Pitié ni remords, trois romans policiers caustiques où histoire, littérature et actualités se mêlent, des romans noirs qui interrogent et dépeignent la société française contemporaine avec humour et cynisme, dont le ton est souvent engagé, et le propos toujours humaniste.

Par ailleurs, soucieux de devenir le plus grand batteur de Métal de la planète avant sa mort, Nicolas Lebel apprend à dompter sa batterie depuis quatre ans sous les encouragements de ses voisins. Adepte de Côtes du Rhône et de Whisky Islay, l’auteur s’astreint à des dégustations régulières parce que rien de grand ne se fait sans rigueur et discipline. La photo et les sports de combat achèvent de remplir un emploi du temps saturé.

Nicolas Lebel a 44 ans et adule sa compagne et sa fille.

Depuis quelques jours, il peine à écrire sa biographie : s’il aime discuter de ce qu’il écrit, il parle avec réticence de lui, surtout parce que c’est un sujet qu’il maîtrise mal. »

Site de l’éditeur 

Mode d’emploi et accès au chat

Page : Salon virtuel « La Boîte » (Chat)

Merci de lire attentivement le mode d’emploi avant de vous connecter. Très peu de règles, mais elles sont importantes. Vous pouvez d’ores et déjà poser toutes vos questions et réagir dans les commentaires au bas de cette page.

Rendez-vous dans #LaBoîte le 26 novembre pour discuter avec Nicolas Lebel.

Page Facebook de l’événement

Le(s) partenaire(s) de cet événement

Tribulations d’une vie 

Leeloo s’enlivre

*Vous êtes auteur, éditeur, libraire, traducteur, bibliothécaire, blogueur, ou vous avez une autre casquette en lien avec la littérature et vous souhaitez intervenir dans le salon virtuel #LaBoîte ? N’hésitez pas à me contacter via l’onglet Contact.